Paire, plus fort que la douleur
Malgré une gêne aux abdominaux, Benoit Paire a rempli sa mission et se qualifie pour les demi-finales.

"Je sers à 120km/h, donc je suis content de m’en sortir." Benoit Paire est en demi-finale du Verrazzano Open et c’est l’essentiel. Diminué avant même de rentrer sur le court face à Marton Fucsovics en raison d’une blessure aux abdominaux qui a été contractée "à la suite d’une colique" 48 heures auparavant. Malgré cette gêne, l’Avignonnais a dominé le Hongrois 7-5, 6-3.

 



Un contre-temps pour le 40e mondial et favori du Verrazzano Open. D’autant plus que son prochain adversaire, Jozef Kovalik, est lui en pleine bourrre. "Jozef vient de battre Guillermo Garcia-Lopez, rappelle Paire. Il faudra mieux servir car c’est un joueur qui est solide des deux côtés."

Crédit photo : David Seth Cohen

Partager